À propos | MagnĂ©tiseur - ÉnergĂ©ticien
Stacks Image 3
Je pense qu’il ne vous aura pas échappé que je m’appelle Jon !

Je suis originaire du Var, dans le sud-est de la France.

Mon premier métier était l’informatique. Rien à voir avec le magnétisme, me direz-vous ! Et bien je répondrais : Oui et non !

J’ai toujours travaillé dans le service. Alors bien entendu, l’informatique n’a rien à voir avec le magnétisme ou la radiesthésie, mais j’ai toujours eu le souci d’aider les gens.

L’informatique du début des années 90 était une passion. Elle l’est toujours, du reste ! Mais c’est à titre perso que je la pratique. Et bien que réparer des ordis fût mon premier métier, j’ai reçu des capacités à la naissance, dont je n’ai trop su que faire au départ.

Il m’a fallu du temps et franchir quelques étapes pour commencer à appréhender tout ça. Et si je me sens aujourd’hui prêt à vous aider, je suis loin d’avoir réponse à tout, encore moins d’avoir fait le tour de la question !

Une chose est sûre (et il n’est pas facile dans cet art d’avoir des convictions !), c’est que je n’aurai pas assez de cette vie pour en faire le tour !

Je propose donc mon concours à votre bien-être, celui de vos proches mais également à celui de vos animaux.

Ça ne passe pas uniquement par l’imposition des mains ou une recherche avec le pendule. C’est également de l’écoute active, du ressenti, du questionnement… Tout le monde ne vient pas chercher la même chose, alors je m’adapte, une chose est constante, cependant :

  • Vous serez accueilli dans la bonne humeur avec toute ma volonté de vous la communiquer.

Je peux vous aider à distance dans de nombreux cas.

Pourquoi m’être spécialisé dans l’accompagnement vers la sortie du burn out et les troubles du sommeil ?

Commençons par un truisme : il n’y a pas de hasard !

J’ai commencé à travailler (et donc quitté l’école) à 16 ans.

Alors que je dormais en cours de vente, une belle voie de garage à l’époque, je me suis vu proposé un poste dans un commerce près de chez moi, dans l’informatique !

Et comme j’aimais mon métier, comme ce que j’ai toujours fait dans ma vie, je l’ai fait à fond !

Sauf que ! Quand on a moins de 20 ans, on a une patate terrible, même quand on gère sa vie « à l’arrache ! ».

Si bien que j’ai commencé à connaître les insomnies, à cause de la charge de travail grandissante, l’irrégularité dans le sommeil jusqu’à mon premier burn out.

J’ai pris du temps pour moi, et je me suis relancé de plus belle, mais sans apprendre de mes erreurs… Du coup, un deuxième burn out !

Là, par contre, j’ai commencé à comprendre des choses…

J’ai fait complètement autre chose. L’attrait de la nouveauté, j’ai fait des choses qui ne me plaisait pas… Rien d’immoral, rassurez-vous ! Juste des taches pour lesquelles je n’avais aucun intérêt, au contraire, avec une intensité et émotionnellement très difficile.

Ce qui devait arriver arriva ! 3e burn out…

Aujourd’hui, avec l’âge, j’ai réussi à prendre du recul et comprendre là où j’avais pêché.

Je pense également que lorsqu’on se fourvoie, l’univers nous explique que l’on fait fausse route. Donc si on ne comprend pas d’un signe, puis d’une pichenette, c’est à coup de pelle dans la tronche !

Il a fallu que j’en arrive là pour me reprendre en main, Dieu merci, j’ai été aidé et je me propose à mon tour d’être cette aide précieuse, parce qu’il n’en est pas moins glorieux de s’en sortir avec de l’aide : on gagne du temps et j’ai compris qu’on pouvait aimer son prochain ! Si, si !

Alors pour vous, ça commence quand vous le décidez.

Mais si vous êtes en train de lire ces lignes, c’est que vous n’êtes pas loin de faire le premier pas pour que cette souffrance ne soit plus qu’un lointain souvenir đŸ˜Š

 

Stacks Image 11

Confidentialité et cookies : Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez que nous en utilisions.
Pour en savoir plus, y compris sur la façon de contrôler les cookies, reportez-vous à la page “Mentions Légales”.

Contactez Jon

Contactez Jon